Quatre films et une exposition - KAUNAS - Hôtel de ville - décembre 2019

   Retour aux sources !

   Kaunas est la ville dans laquelle L. Starewitch a réalisé ses premiers films de 1909 à 1929, date de son départ pour Moscou. La ville s'appelait alors Kovno.
   Depuis plusieurs années la ville lui rend hommage avec une petite installation sur le mur extérieur de ce qui était à l’époque le Musée ethnographique pour lequel ses premiers films ont été réalisés. Lors de nos dernières visites dans la ville nous avons constaté qu’en 2014 deux films étaient projetés de façon continue sur le petit écran et qu’en 2018 les gros insectes avaient été ajoutés.

   En décembre 2019, à l’initiative de l’association Kampania Artystyczna (Artistic Campaign) de Varsovie, l’hôtel de ville de Kaunas propose dans ses locaux une exposition consacrée à « Władisłas Starewicz, a pionner of animation » : des documents concernant sa vie et son œuvre avec quatre films projetés,
     La Cigale et la fourmi, 1911,5 minutes
     La Revanche du cameraman, 1912, 10 minutes
     Le Lys de Belgique, 1915, 13 minutes
     La Nuit de Noël, 1912, 24 minutes.

     et trois documentaires contemporains sur le réalisateur.
    Un catalogue bilingue (polonais-anglais) est également édité.

   La Cigale et la fourmi est une adaptation de la fable de Krylov, premier grand succès international de L. Starewitch.
   La Revanche du cameraman, scénario original de L. Starewitch qui met en scène le cinéma dans le cinéma qui devient la preuve de l’adultère.
   Ces deux films sont uniquement de l’animation.
   Le Lys de Belgique, scénario original, mêle animation et acteurs dont Irène Starewitch, la fille aînée, de Ladislas et Anna.
   La Nuit de Noël, adaptation du texte de N. Gogol. Film avec acteurs, dont Ivan Mosjoukine, qui intègre des trucages conçus grâce aux techniques propres au cinéma d’animation (voir le livret du DVD « La Petite Chanteuse »).

 

La Nuit de Noël, 1912, © Collection Martin-Starewitch

   Krzysztof Stanilawski est le commissaire de ce projet.
   Avec comme principaux sponsors : l’Institut Adam Mickiewicz et le Ministère de la culture et du patrimoine national polonais ; et comme principaux partenaires le Musée de la ville de Kaunas, la galerie Meno parkas de Kaunas ainsi que le Musée du cinéma de Lódź et les Archives nationales du Film de Varsovie.